Bien sûr que c’est comme ça que ça commence.
Des basses pulsantes. Les aigus sont des tournevis qui raclent sur les parois de métal. Des lumières étourdissantes et des filles de feu. Des garçons enchantés surgis de la forêt. Cité des Pigeonniers, bâtiment B.
Quatrième étage. L’appartement a été entièrement repeint par Smiley. Un crâne simien géant crache des flammes pourpres dans le salon, le feu grille la moisissure et les écorchures dans le béton. Tout appartement a une histoire. Dans celui-ci, le couple a viré junkie avant d’être viré à son tour. Il y a des familles comme ça, hyperconciliantes, qui font bye-bye de la main aux programmes sociaux : Vous fatiguez pas pour nous. Des familles qui ont compris, sans que le ministre des Affaires sociales vienne parler des dettes de la Sainte Nation, qu’elles pompaient les budgets, que leur productivité était accessoire, que leur dissolution dans l’éther résolvait les problèmes. Pruuuuut, font les nuisibles, et il n’y a plus qu’à aérer un peu.

lieu : Silencio
142 Rue Montmartre 75002 Paris
accès sur réservation à : charles [point] robinson [arobase] ymail [point] com

jour : mardi 26 avril, 19 heures
Lecture en trois tableaux, à partir de Fabrication de la guerre civile
une lecture pour deux voix, son et vidéo
avec Violette Pouzet-Roussel



Une lecture où nous verrons

... l'ivresse
... la bonne frappe
... les émeutiers
... un Natural Born Loser DJ mix
... un prince, veste blanche, chemise dorée à fleurs de lis, chaussures de cuir safran, torse lustré


On compte sur vous pour nous aider à black-dubber tout ça.


Groupe scolaire Paul-Klee, école primaire. L’école qui nous a tous formés : GTA, M, Budda, Popie, Ly Lan, Bach Mai et moi.
Si vous voulez jouer les affranchis, ne dîtes pas Paul Klee.
Polka. Pol Key. Kapo. K Pol. K Popo. Dîtes Kamp Popol : car la langue du Quartier des Oiseaux est un art de transmutations. Une langue qui s’approprie, un code infectieux. Une langue pour adresser des messages précis à des personnes précises. Pour le grand nombre, les hurlements suffisent.

lieu : festival Hors Limites - le festival littéraire de Seine-Saint-Denis
Bibliothèque Elsa Triolet - Bobigny
4, rue de l'Union
m° 5 : Bobigny-Pablo-Picasso
tram T1 : Hôtel-de-ville-de-Bobigny

jour : jeudi 14 avril, 19 heures

Lecture en trois tableaux, à partir de Fabrication de la guerre civile
une lecture pour texte, voix, son et vidéo



Une lecture où nous verrons

... la fête
... la famille
... les émeutiers
... un immense halo noir
... une cicatrice dont on raconte aux filles l'origine dans une grande bagarre entre gangs


On compte sur vous pour nous aider à tanguer tout ça.


— Une blonde devrait savoir coudre, Ann. Pouvoir transformer n’importe quel haillon en robe dos nu. Vous n’avez jamais lu Cendrillon ? Ça, c’était des blondes. On n’en fait plus des comme ça. Elle transformait une citrouille en carrosse. C’est une question de volonté. Elle ne réclamait pas de leur homme qu’il touche un meilleur salaire. Elle ne le harcelait pas pour un treizième mois. Elles s’y mettaient. Elles lisaient la presse magazine et elles apprenaient à tresser des brindilles entre elles pour fabriquer des suspensions. Ah, rendez-moi une bonne vieille squaw capable de s’occuper des chevaux et de dresser une tente dans la prairie. Ann, rien de personnel, mais : vous savez allumer un feu avec deux silex ?

performance BE BENSHI --- Charles Robinson occupera temporairement le rôle du benshi, cet acteur qui lors de l’arrivée du cinéma au Japon interprétait en direct la bande son des films américains.
Lors de cette projection a cappella, il sera question de la victoire des mâles sur les blondes américaines, de cooking et de manucure, d’escapades sauvages et de buildings en verre.

MACVAL - samedi 19 mars, à partir de 16 heures
programme complet et détails pratiques :  http://www.macval.fr/francais/evenements-4/article/le-burlesque-performances

Dans un univers vaudou, sait GTA, il ne faut pas hésiter à invoquer les voix médiumniques. Passer par la transe. On ne sait jamais quelle drogue amènera la révélation. 

En entretiens, chroniques et bouts de lecture, quelques traversées de guerre civile :

___ sur France Info, sous la houlette de Thierry Fiorile



 ___ Sur France Culture, avec Jean-Yves Jouannais et Hyam Yared dans Le Temps des écrivains, émission de Christophe Ono-Dit-Biot. Émission consacrée au Conflit.

en podcast :

http://www.franceculture.fr/emissions/le-temps-des-ecrivains/conflit-avec-jean-yves-jouannais-charles-robinson-et-hyam-yared

___ sur France Culture, dans Un autre jour est possible, invité par Tewfik Hakem.


en podcast ici :

http://www.franceculture.fr/emissions/un-autre-jour-est-possible/la-culture-c-est-tout-ce-qui-reste-45-quand-le-salon-du-livre


— Toi, Charles, tu vas faire quoi dans le quartier ? Tu vas mater ? Tu vas faire chier les gens aux Pigeonniers ?

J’achève mon verre d’eau-de-vie avant de répondre. Une eau-de-vie de prune. Très forte.
Je me sens bien dans ce barbecue. Un territoire de naissance.

lieu : Maison de la Poésie - Scène littéraire
Passage Molière 157 rue Saint-Martin, 75003 Paris

jour : jeudi 25 février, 19 heures

lecteurs : Violette Pouzet-Roussel, Charles Robinson

Lecture à deux voix et en quatre tableaux, à partir de Fabrication de la guerre civile.
Une lecture pour texte, voix, corps, son et vidéo.



Une lecture où nous verrons

... comment se goupillent les déménagements, Cité des Pigeonniers
... l'intimité des gens et la pudeur
... comment relancer une machinerie sociale à l'arrêt
... la démocratie
... des vikings
... un prédateur alpha en liberté
... des petits fours violets à la truffe
... des gestes superstitieux pour prévenir un désir de vengeance

On compte sur vous pour nous aider à débrouiller tout ça.